Réalités et mythes sur la gestion des données de référence (MDM)

Realities_and_myths_about_Master_Data_Management

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Comme annoncé dans nos précédents articles sur la mise en place d’une solution de gestion de données, nous nous concentrerons sur la solution de MDM.  Nous explorerons ses méthodes, outils et procédés utilisés pour la gestion des données stratégiques et opérationnelles de l’entreprise – les données de référence.

Commençons par examiner de plus près certaines idées reçues et opinions courantes sur le sujet.

1. Une solution MDM est un projet

Faux. Une solution MDM est tout sauf un projet « on-off ». Sa mise en œuvre ne consiste pas seulement à intégrer une technologie, mais aussi à comprendre et à définir les processus opérationnels, à choisir les meilleures pratiques en matière de gouvernance des données et à assurer un suivi à long terme de la qualité et de la disponibilité des données. Chaque aspect pourrait facilement être considéré comme un projet séparé, demandant une gestion et une amélioration constante, ainsi qu’un alignement entre les départements d’IT et de business (mais ce n’est pas une raison pour paniquer : une solution MDM ce n’est pas si compliqué, voir point 4).

2. Une solution MDM est faite que pour les grandes entreprises

Faux. Toute entreprise, même de plus petite taille a au moins deux services différents qui ont besoin de modifier, consulter et partager les mêmes données et les mêmes médias.  Lorsque celles-ci sont organisées en silos, cela résulte fréquemment à une mauvaise qualité et incohérence des données, et beaucoup de temps perdu.

Qu’il s’agisse d’une multinationale employant des milliers de personnes ou une société locale avec une petite équipe, les défis liées aux données sont universels.

De plus, une petite entreprise qui a intégré une solution MDM se dote d’une structure de données solide et efficace. Elle facilite considérablement sa croissance et expansion.

3. Votre CRM a besoin d’un MDM

Vrai. D’après Gartner, en 2017, les leaders CRM qui évitent une solution MDM auront des informations incomplètes ou erronés sur leurs clients, se qui se traduira par une réduction de 25 %  de revenus potentiels.

La gestion de vos données de référence peut réellement optimiser votre CRM, car  elle joue un rôle vital dans la création d’une expérience client transparente. Comment ? En alignant et en synchronisant toutes les données opérationnelles reliées au client, au produit et au service. En résultat, vous obtenez une vue à 360 degrés du client, ce qui vous permettra de créer une expérience client sur mesure.

4. MDM c’est un big bang

Faux. Certainement, si vous vous attaquez à la mise en oeuvre de MDM à grande échelle, la mission paraît impossible. Mais si la solution est adoptée étape par étape (p. ex. un type de données à la fois, un service à la fois), tout le processus de mise en œuvre est divisé en plusieurs sous-projets concrets, le projet se fait progressivement et cela vous permet d’atteindre plus rapidement de résultats tangibles.

5. La MDM et l’ERP peuvent coexister

Vrai. Même si les systèmes ERP et les solutions MDM ont beaucoup de différences (ce sujet mérite un article de blog séparé), ils peuvent et doivent coexister et fonctionner ensemble.

Une solution MDM peut utiliser les données stockées dans le système ERP pour synchroniser et créer une vue générale de toutes les données, ce qui est essentiel pour l’analyse, le rapport et la prise de décision. Néanmoins, ces facteurs dépendent énormément de la flexibilité de la solution MDM.

Nous espérons vous avoir aidé à y voir plus clair et surtout, se rendre compte de la portée d’une solution MDM et des gains qu’elle peut apporter à votre organisation.

Est-ce que vous avez envie d’aller plus loin sur ce sujet ? Téléchargez notre étude de cas et découvrez comment Knauf a construit une expérience client personnalisée et harmonieuse avec la solution MDM de MaPS System !

Télécharger l’étude de cas